Pour la Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, la CSN a produit cette magnifique affiche. Pour la télécharger, cliquez ici.

Février 2016 - don de sang par des LGBT : le Conseil québécois LGBT réagit aux propos d’Héma-Québec sur leurs critères d’exclusion. Cliquez ici pour le communiqué du CGLGBT.

 

Le comité LGBT du Conseil central du Montréal métropolitainCSN organise une activité de
quilles le dimanche 17 mai, à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie et
la transphobie.

Cette activité, qui se veut ludique et divertissante, vise non seulement à tenir un événement où
des citoyennes et des citoyens, qu’ils soient LGBT ou non, puissent nouer des amitiés, mais on
souhaite également amasser des fonds pour la Coalition jeunesse montréalaise de lutte à
l’homophobie (CJMLH), notamment pour L’Astérisk*, qui est un lieu de rassemblement et
d’information pour les jeunes LGBTQ de 25 ans et moins. Divers services y sont offerts, dont
une ligne d’écoute téléphonique, du soutien individuel, un centre de soir et des activités
sociales diverses. La situation financière de L’Astérisk* est particulièrement difficile.


Le dimanche 17 mai, à compter de 13 h
au salon de quilles Darling je t'aime
3350, rue Ontario Est (entre les rues Darling et Davidson)
quartier Hochelaga-Maisonneuve, Montréal
                                  
Le coût du billet est de 20$.
Tous les profits seront versés à la CJMLH, un organisme à but non lucratif.


Les billets sont disponibles au conseil central, auprès de Rabia Jouwad à
rabia.jouwad@csn.qc.ca ou au 514 598-2021.

Afin de réserver le nombre nécessaire d’allées de quilles, nous devons demander aux gens de
se procurer et de payer leur billet au plus tard lundi 11 mai.

Pour toute question, contactez Emmanuelle Proulx, à emmanuelle.proulx@csn.qc.ca
ou au 514 598-2012.

Une activité de quilles entre ami-es et allié-es LGBT, quelle bonne idée!

Homogène, une série webdocumentaire sur les jeunes LGBT

28 janvier 2015 – Une toute nouvelle série webdocumentaire, Homogène, sur la réalité de jeunes LGBT en provenance de l’Outaouais, est actuellement disponible sur le Web. La série comprend neuf épisodes d’une durée de 10 minutes dans lesquelles on plonge littéralement dans le monde de neuf personnages qui se confient généreusement et expriment leur désir, leur rêve mais aussi les difficultés auxquelles ils sont confrontés. On y traite bien sûr de l’amour, mais aussi du désir d’être parent, de l’intimidation et des stéréotypes, etc. Le premier épisode aborde la question cruciale du coming out, qui s’accompagne de réflexions profondes. Cette série a été réalisée par Isabelle Courville, jeune diplômée de l’UQAM, et co-produite par Kim Alex Larochelle, qui en eu l’idée originale. On peut voir les émissions sur www.homogenedoc.com.
À voir!

 

Gala arc-en-ciel

18 octobre 2014 - Le Conseil québécois LGBT tenait la onzième édition de son fameux Gala Arc-en-Ciel, samedi le 18 octobre, durant lequel ont été décernés de nombreux prix visant à récompenser la contribution exceptionnelle des personnes et des organisations qui ont marqué la communauté LGBT et à reconnaître leur travail et leur engagement. Des membres des comités LGBT de la CSN, de la FSSS et du conseil central y étaient.

Photos : Normand Marc Croteau





Défilé de la Fierté de Montréal
le dimanche 17 août 2014 à compter de 12 h 30



Cliquez ici pour les détails

Sortir de l’invisibilité

Pour contrer le phénomène de l’invisibilité des lesbiennes, le Centre de solidarité lesbienne et Les Alters Citoyens ont réalisé trois capsules vidéo afin de leur donner la parole et de pallier à leur isolement. Dans ces clips, des lesbiennes de tous horizons témoignent avec force et simplicité de leur réalité. On peut visionner Embûche de Noël, Lesbiennes, est-ce dangereux? et Lesbienne, on n’est pas invisible en cliquant sur les liens suivants :

 Lesbienne, on n'est pas invisible

Embûche de Noël chez les lesbiennes

Lesbiennes, est-ce dangereux?

Gala Arc-en-Ciel 2013 : projecteurs sur les LGBT

20 octobre 2013 – Pour la 10e édition du Gala Arc-en-Ciel, hier soir, le Conseil québécois LGBT a fait les choses en grand. Animé avec brio par la comédienne Johanne Fontaine, le gala a reçu plusieurs personnalités du monde artistique qui ont offert de riches performances artistiques, notamment Florence K et Étienne Cousineau (qui s’est fait connaître à l’émission La Voix).

Mais la vedette de la soirée, c’était certes madame Mariela Castro Espin, qui a reçu le Grand prix 2013 (que l'on voit en compagnie de Donald Picotte, responsable du comité LGBT au conseil central). Suivant les traces de sa mère, madame Castro Espin est une militante cubaine de longue date qui œuvre depuis plusieurs années auprès de la communauté LGBT à Cuba, particulièrement en faveur des personnes transgenres. Depuis 2008, grâce à son travail acharné, les transgenres peuvent recevoir gratuitement les soins et les chirurgies nécessaires pour un changement de sexe dans leur pays.

Pour cette édition spéciale du gala, des prix Honoris ont été décernés à onze personnes s’étant démarquées au sein de la communauté LGBT au Québec.

Les prix ont été remis à :

-       Line Chamberland, titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie à l’UQAM

-       Irène Demczuk, sociologue qui a joué un rôle déterminant auprès du gouvernement pour que le projet de loi sur la reconnaissance de l’union civile, adopté en 2005 au Québec, inclue le droit à la parentalité pour les couples de même sexe

-       Marie-Marcelle Godbout, transsexuelle de plus de 70 ans qui a fondé le groupe l’Aide aux transsexuels et transsexuelles du Québec

-       Mona Greenbaum, militante lesbienne connue qui a lutté notamment pour la reconnaissance des conjointes et conjoints de même sexe et de leurs enfants. Elle a créé l’Association des mères lesbiennes

-       Ross Higgins, cofondateur des Archives gaies du Québec

-       Diane Labelle, qui se consacre notamment à la formation et l’information dans les communautés amérindiennes

-       René Lavoie, directeur général d’Action Séro-Zéro, aujourd’hui Rézo, un organisme de prévention du VIH

-       Claudine Metcalfe a occupé le poste de rédactrice en chef à la revue Gazelle et a été longtemps journaliste chez Fugues

-       Viviane Namaste, chercheuse et professeure à l’Université Concordia et titulaire de la Chaire de recherche sur le VIH/sida à l’Institut Simone de Beauvoir

-       Bill Ryan, professeur adjoint à l’École de service social de l’Université McGill et qui a consacré sa vie comme travailleur social auprès des minorités sexuelles, particulièrement les jeunes

-       Hugo Valiquette, cofondateur du REJAQ, un organisme qui œuvre auprès des jeunes de la communauté LGBT

Le gala est organisé au mois d’octobre de chaque année afin de commémorer la manifestation gaie et lesbienne qui a eu lieu à Montréal à la suite d’une descente policière au bar Truxx, en octobre 1977. 

Texte et photos : Emmanuelle Proulx, CCMM–CSN





Le défilé de la Fierté 2013

19 août 2013 – Des militantes et des militants de la Fédération de la santé et des services sociaux, de la CSN et du conseil central ont participé au défilé de la Fierté de Montréal, hier après-midi. Le cortège CSN était vivant et rythmé : il était gai, quoi !

Photos : Michel Giroux, photographe





Pour que vivre ensemble soit gai

14 août 2013 – Le conseil central a pris part à la vigile aux chandelles devant le consulat général de Russie, hier soir, pour dénoncer la loi russe homophobe. Cette loi, promulguée en juin, interdit tout acte de « propagande » homosexuelle devant des personnes mineures et prévoit des amendes pouvant aller jusqu’à 3000$.

Malgré la pluie, plus d’un millier de personnes ont répondu à l’appel de Fierté Montréal. Non seulement des membres de la communauté LGBT étaient présents, mais aussi des familles et des gens de tous âges. Selon Patrice Benoît, trésorier du conseil central, « L’ambiance était respectueuse. C’était une célébration très touchante. C’était un beau moment d’échange et d’amitié. »

Photos : Patrice Benoît, CCMM-CSN





17 mai 2013

Journée internationale contre l'homophobie

www.homophobie.org

Charte de la bientraitance envers
les personnes aînées homosexuelles

Cliquez sur l'affiche pour lire la charte de la bientraitance envers les personnes aînées homosexuelles.

Oui au mariage gai !

27 janvier 2013 – À deux jours de l’étude du projet de loi, en France, sur le mariage entre conjoints de même sexe, plus de 400 personnes ont pris part à un rassemblement qui s’est tenu à Montréal pour soutenir le projet de loi français. Les membres du comité LGBT (lesbiennes, gais, bisexuel-les et transgenres) du Conseil central du Montréal métropolitain–CSN (CCMM–CSN), de même que des travailleuses et des travailleurs de syndicats affiliés au CCMM–CSN ont tenu à être présents pour démontrer leur appui à cette lutte permettant aux Françaises et aux Français d’obtenir les mêmes droits que les citoyens canadiens. Depuis 2005, les conjoints de même sexe peuvent se marier au Canada.

Le CCMM–CSN estime que le président français, François Hollande, doit tenir le cap et aller de l’avant avec le projet de loi. 

Le rassemblement avait lieu devant le Consulat général de France, en début d’après-midi, le dimanche 27 janvier. Il faisait écho au grand rassemblement organisé le même jour à Paris qui a rassemblé plusieurs centaines de milliers de personnes. 

Photos : Emmanuelle Proulx, CCMM–CSN





Gala arc-en-ciel : souligner les efforts dans l’atteinte de l’égalité sociale des personnes LGBT

22 octobre 2012 – Le Conseil québécois des gais et lesbiennes (CQGL) tenait le samedi 20 octobre, sa neuvième édition du Gala arc-en-ciel visant à faire reconnaître les efforts d’individus et de groupes vers l’atteinte de l’égalité sociale des personnes lesbiennes, gais, bisexuel-les et transgenres (LGBT). Plusieurs membres du comité LGBT du Conseil central du Montréal métropolitain–CSN (CCMM-CSN) étaient présents à cette soirée présidée par monsieur Bernard Landry. En offrant la présidence d’honneur à l’ex-premier ministre du Québec, on a voulu souligner le dixième anniversaire de l’adoption de la Loi instituant l’union civile et établissant de nouvelles règles de filiation. Depuis dix ans, cette loi permet l’union civile entre couples de même sexe au Québec et leur accorde les mêmes droits qu’aux couples hétérosexuels. Elle autorise également l’inscription des noms de parents homosexuels sur l’acte de naissance de leurs enfants, reconnaissant ainsi leur filiation.

Le Grand prix du CQGL 2012 a été décerné au chercheur et sociologue de la sexualité, Michel Dorais. Professeur titulaire à l’École de service social de l’Université Laval, monsieur Dorais « fut un pionnier de l’aide psychosociale aux jeunes gays et lesbiennes, aux garçons victimes d’agressions sexuelles et aux jeunes personnes prostituées. Il a par la suite travaillé à la prévention du sida et à l’inclusion sociale des personnes de la diversité sexuelle. Plusieurs études et travaux de ce chercheur sensible et engagé font aujourd’hui référence; tous ont porté sur les impacts relationnels et sociaux de la sexualité humaine, en particulier chez les personnes marginalisées ou stigmatisées. » (CQGL).

Pour sa part, l’auteur Stéphane Bourguignon a reçu le prix Iris-Média 2012 pour « sa contribution envers la communauté LGBT en créant des personnages télévisuels qui permettent aux auditeurs de les voir évoluer dans leur quotidien. Monsieur Bourguignon a su leur insuffler une grande humanité ». (CQGL)

Pour Donald Picotte, responsable du comité LGBT au CCMM-CSN, ce gala, « c’est une occasion importante de récompenser les efforts de femmes et d’hommes qui contribuent à l’atteinte de l’égalité sociale des personnes LGBT ». Pour Véronique De Sève, vice-présidente, « il faut poursuivre le travail pour faire tomber les préjugés et s’assurer d’une meilleure intégration des membres de la communauté LGBT, particulièrement dans les milieux de travail. Les syndicats ont la responsabilité de jouer un rôle actif pour faire des milieux de travail des lieux ouverts à la diversité sexuelle ».

Emmanuelle Proulx, CCMM-CSN
Photos : Véronique De Sève, CCMM-CSN





Notre drapeau, notre fierté!

20 août 2012 – C’est sous un ciel radieux que le cortège de la CSN et du conseil central a participé au spectaculaire défilé de la fierté Montréal 2012, hier, le dimanche 19 août. Les organisateurs avaient choisi une thématique hautement symbolique pour cet événement désormais célèbre, soit Notre drapeau, notre fierté. Les militantes et les militants de la CSN et du conseil central étaient vêtus de costumes de travail aux couleurs du drapeau LGBT : une enseignante en rouge, une travailleuse de la construction en bleu, une chauffeuse d’autobus scolaire en orange, un professionnel de l’hôtellerie en jaune, un mécanicien en vert et une préposée en mauve!

Photos : Jacques Tricot
 
Emmanuelle Proulx
Conseillère syndicale
CCMM-CSN
514 598-2012




Défilé de la Fierté Montréal 2012


1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida

1er décembre 2011 – Pour souligner la Journée mondiale de lutte contre le sida, le comité LGBT a tenu une table d’information avant l’assemblée générale du conseil central le 30 novembre. Délégué-es, militantes, militants et salarié-es de la CSN ont reçu un ruban rouge et un condom. Cette activité a permis notamment de faire connaître le groupe RÉZO, qui a remporté le prix « Groupe par excellence » lors du 8e gala Arc-en-ciel, organisé par le Conseil québécois des gais et lesbiennes le 24 octobre.

RÉZO est un organisme communautaire sans but lucratif qui a pour mission de développer et de coordonner des activités d’éducation et de prévention du VIH-sida et des autres ITSS dans un contexte de promotion de la santé sexuelle auprès des hommes gais, bisexuels et hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes de Montréal.

Pour rejoindre RÉZO, cliquez sur le lien suivant : www.rezosante.org

Un bingo excentrique!

Le 29 septembre, la populaire drag-queen montréalaise Mado Lamothe a animé un bingo hors de l’ordinaire. Cet événement se voulait une occasion pour sensibiliser les participantes et participants au phénomène du vieillissement des personnes LGBT. Comme on peut le constater, Mado, toujours aussi décadente, a su animé ce bingo avec brio.

Cliquez ici pour voir la vidéo

Dévoilement d’une Charte de la bientraitance des personnes aînées homosexuelles et transsexuelles

 
10 août 2011 – Le Conseil central du Montréal métropolitain-CSN a assisté, le 9 août, au dévoilement d’une Charte de la bientraitance des personnes aînées homosexuelles et transsexuelles. Réalisée dans le cadre du programme Pour que vieillir soit gai, cette charte a été initiée par la Fondation Émergence. Selon la fondation, le document « vise à sensibiliser et informer les personnes œuvrant auprès des aînés quant aux réalités des personnes homosexuelles et transsexuelles. Elle leur propose d’adhérer à certaines valeurs et principes susceptibles de favoriser l’inclusion des personnes homosexuelles dans les milieux de vie des aînés. »
 
Ainsi, on veut s’assurer que les personnes aînées, quelque soit leur orientation sexuelle, vivent dans le respect et la dignité. Leur milieu de vie doit être exempt d’homophobie, inclusif et respectueux des différences.
 
Cette charte est accompagnée d’une affiche et d’un dépliant.
 
Le conseil central tient à saluer cette heureuse initiative et adhère aux valeurs énoncées dans la charte.

 

Couple de même sexe, une histoire d'amour

À l'occasion de la Journée internationale contre l'homophobie, le conseil central a tenu une table d'information au Complexe Desjardins, dans le cadre du forum de sensibilisation à l’homophobie, les 16 et 17 mai 2011, à l'initiative de la Fondation Émergence. Le conseil central et la CSN mènent des actions depuis plusieurs années pour contrer les différentes manifestations d'homophobie. Lors du forum de sensibilisation le 16 mai, afin de susciter la réflexion, le conseil central a présenté un questionnaire aux personnes qui se présentaient au kiosque afin de les informer sur plusieurs questions relatives à l'homophobie. Entre autres questions, on a demandé ce que les auteurs de viols correctifs visaient? La réponse: L'expression "viol correctif" désigne une pratique criminelle où des femmes lesbiennes sont violées par des hommes, dans le but de les "guérir" de leur homosexualité et de changer leur orientation sexuelle. Le terme "viol correctif" a été utilisé au début des années 2000 par des organisations non gouvernementales pour décrire les viols commis en Afrique du Sud contre les lesbiennes.

 

Étude sur l’homophobie à l’UQAM

S’injurier à l’école : la norme

19 avril 2011 – « T’es gai », voilà l’expression la plus insultante que les jeunes s’envoient à la figure dans les cours d’école au Québec. Selon une étude présentée lors du Colloque pour agir contre l'homophobie dans le réseau de l'éducation, tenu à l’Université du Québec à Montréal, la semaine dernière, pas moins de 87% des répondants ont soutenu avoir entendu fréquemment ce type d’insultes à l’école. L’enquête a été effectuée auprès de 2800 élèves de 30 écoles secondaires au Québec.
 
Selon l’étude de Line Chamberland, professeure au Département de sexologie de l'Université du Québec à Montréal, ces propos homophobes ont un impact réel sur la performance, la persévérance et la réussite scolaires des jeunes et l’ampleur du phénomène est inquiétante. Environ 8% des jeunes estiment être homosexuel-les ou se questionnent à cet égard. On comprend que l’école étant leur principal milieu de vie et de socialisation, la victimisation liée à l’intimidation peut avoir des conséquences graves, du développement de troubles anxieux allant jusqu’au suicide.
 
Depuis 2003 au Québec, à l’initiative de la Fondation Émergence, et depuis 2005 partout au Canada, en France et en Belgique, une journée thématique est consacrée à la lutte à l’homophobie, le 17 mai. Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation depuis, la violence homophobe est encore bien présente en milieu scolaire. De plus, l’usage des mots « gai » et « fif » s’étend à d’autres significations puisqu’on les utilise pour exprimer que tel cours est plate, que telle activité est ennuyante ou même à l’endroit de jeunes présentant un handicap quelconque. Ces propos diffamatoires sont donc intégrés dans le langage courant des jeunes et cela est extrêmement troublant en soi.
 
Des membres du comité LGBT du conseil central ont participé à ce colloque qui a réuni environ 300 personnes et qui avait pour thème « Briser le silence : Une responsabilité à partager ».

 

Journée nationale de lutte contre l’homophobie

Lancée au Québec il y a quatre ans, la Journée nationale de lutte contre
l’homophobie se déroule chaque année, le 17 mai, pour commémorer
le retrait en 1992 de l’homosexualité de la liste des maladies mentales
établie par l’Organisation mondiale de la santé. Elle a pour objectif de
faire la lutte contre l’homophobie. Cette journée est un moment privilégié
pour faire le bilan des efforts consentis au cours de l’année pour
dissiper l’homophobie en milieu de travail. La CSN et le CCMM-CSN
invitent leurs syndicats affiliés à profiter de cette journée de sensibilisation pour intégrer dans leurs priorités la lutte contre l’homophobie, au même titre que toute autre forme de discrimination au travail.

Prochaine réunion

Mercredi 10 mai 2017
à 17 h 30
Salle Michel-Chartrand

Responsables

Politique : Suzanne Audette
Conseil syndical : Donald Picotte
Conseillère syndicale : Emmanuelle Proulx

Plan de travail

Pour connaître le plan de travail du comité des lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres cliquez ici.