Cliquez ici :

Journée annuelle des entraidantes et entraidants et Foire aux ressources 2017

Le 9 mars 2017, à l’occasion de la Journée annuelle des entraidantes et entraidants, nos dévoués membres des réseaux d’entraide ont vécu une expérience très intéressante et vivante animée par le Centre d'implication libre de Laval. Ils ont reçu le témoignage d’une personne qui a cheminé avec des problèmes de santé mentale et ils ont ensuite été invités à recevoir un autre témoignage en privé. Ensuite, le parcours du rétablissement les a transportés d’une pièce à l’autre dans une expérience dynamique, en passant par le bureau du médecin et une salle d’attente où on entendait des voix imaginaires. Un des commentaires sur la journée : on en voulait plus!

Par la suite, la 2e édition de la Foire aux ressources, organisée par les réseaux d’entraide du conseil central, a encore une fois été un succès auprès des participantes et participants. L’atrium du nouvel édifice de la CSN a pris vie avec cette activité qui a attiré les membres de nos syndicats, nos salarié-es et nos élu-es.





Brin de jasette sur l'entraide !

Mercredi 16 novembre 2016, dès 18 h au Centre St-Pierre 1212, rue Panet, Montréal
Un goûter sera servi. Pour les détails, cliquez ici.

Cliquez sur l'image ci-dessus pour le lien vers l'événement Facebook.

Pour voir le tract en format PDF, cliquez ici!

Journée des entraidantes et des entraidants

Le 5 février 2016, le Conseil central du Montréal métropolitainCSN a souligné la journée des entraidantes et des entraidants. Cette journée leur est réservée, chaque année, pour les rassembler et leur permettre d'échanger sur leur expérience. Cette année, c'est le thème de la toxicomanie qui a été développé pour les entraidantes et entraidants. La journée a débuté avec une conférence de Jean-Sébastien Fallu professeur en psycho-éducation à l'Université de Montréal et président fondateur du Grip-Montréal, suivi de deux témoignages de personnes ayant cheminé différemment quant à leur problématique. Ce fut fort intéressant, toutes et tous ont appris bien des choses et plusieurs ont changé leur façon de voir cette problématique complexe. Les entraidantes et entraidants doivent souvent référer des gens de leur milieu de travail pour des problèmes de toxicomanie. En après-midi la question a été approfondie et les entraidant-es en ont profité aussi pour échanger sur des cas réels auxquels ils ou elles font face actuellement dans leur milieu, ce qui leur a permis d'avoir les conseils et le soutien des autres entraidants.

À toutes les entraidantes et à tous les entraidants, encore une fois : merci pour tout ce que vous accomplissez pour qu'il y ait plus d'entraide dans vos milieux de travail.  

Journée nationale de l'entraide et prévention du suicide

Dans le cadre de la Semaine de prévention du suicide et de la Journée nationale de l'entraide, certains réseaux d'entraide de nos syndicats ont tenu des activités de sensibilisation. C'est le cas des réseaux d'entraide du SEE de la Société des Casinos du Québec - CSN et du Syndicat des travailleuses et travailleurs de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont (CSN) qui ont chacun tenu un kiosque. Pour leur part, le réseau d'entraide du Syndicat des employé(es) de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (SECDPDJ) (CSN) ont organisé un dîner sous le soleil pour l'occasion.

Au Casino, l'ambiance était agréable et les personnes prenaient le temps de s'arrêter pour discuter avec les entraidantes et les entraidants et se faire remettre une épingle à linge "T'es important-e pour moi". La plupart des gens semblait expérimenté et annonçait d'emblée qu'il donnerait leur épingle à un ou une collègue.

Pour le réseau d'entraide du SECDPDJ, la Journée nationale de l'entraide fut un succès. Le thème de leur activité : un dîner réconfortant sous le soleil. Un geste d'entraide, c'est aussi de simplement prendre le temps et d'être présent. Et puisque le mois de février peut sembler sombre pour plusieurs, on a fait ça sous le thème du soleil. Les entraidantes et entraidants avaient cuisiné des macaronis pour leurs collègues de travail et il y avait un petit vidéo qui expliquait comment faire circuler l'épingle à linge de la prévention du suicide en disant en quoi la personne est importante lorsqu'on lui remet. On a aussi récolté des souhaits et les entraidants les ont mis dans un collier de fleur hawaiien qui allait avec le thème choisi pour le dîner. Les travailleuses et travailleurs ont été enchantés par ce charmant dîner.

À l'hôpital Maisonneuve-Rosemont, les gens étaient invités à piger une bonne action à faire pour valoriser l'entraide dans le milieu de travail. On remettait aussi un bracelet "T'es important pour nous" afin de conscientiser les gens au fléau du suicide et on pouvait remplir un quiz sur les mythes et réalités du suicide, qui n'était pas si évident que cela. Cliquez ici pour le Quiz et ici pour les Réponses!

Voici le kiosque du réseau d'entraide du STT HMR CSN en photos :

La Foire aux ressources de l'entraide

Le 27 janvier 2016, de 5@7, avant l'assemblée générale du Conseil central du Montréal métropolitain-CSN, les réseaux d'entraide ont organisé une foire aux ressources ouverte à toutes et à tous. Près d'une vingtaine de ressources tenaient un kiosque pour informer les gens sur les services qu'ils offrent. L'événement est un succès et est à refaire!

10 septembre

Journée mondiale de prévention du suicide

Le 10 septembre, c’est la Journée mondiale de prévention du suicide. Les organisateurs de cette journée insistent sur le fait que la prévention du suicide concerne tout le monde et invitent les individus, les communautés, les professionnels et les bénévoles à prendre part aux activités de sensibilisation à ce problème de santé publique et à lancer de nouvelles initiatives et méthodes de prévention. L’Association québécoise en prévention du suicide (AQPS) propose des activités pour cette journée thématique, pour plus d’informations, visitez le www.aqps.info/activites. Du matériel peut être mis à votre disposition pour soutenir une activité de sensibilisation à la prévention du suicide tel que des affiches, cartes postales et épingles «t’es important-e pour moi» (www.aqps.info/commande.html). Vous pouvez communiquer avec moi, mon bureau comporte son lot de matériel !

 

Julie Bélanger, responsable du développement des réseaux d'entraide
514 598-2222

Un camarade extraordinaire

Fête surprise pour le départ à la retraite de Gilles Bélanger

Les camarades élus, militants et salariés du conseil central ainsi que des amis et de la famille de Gilles se sont réunis le jeudi 4 juin 2015 pour le surprendre, le fêter, l'honnorer et le remercier. Gilles prendra une retraite bien méritée dans quelques jours. Voici un apercu de la soirée qui a été une réussite sur toute la ligne et qui a grandement réchauffé le coeur du principal intéressé. Vous pouvez voir aussi la présentation faites à l'assemblée générale, la veille, dans l'onglet ici, à votre droite.

Présentation en l'honneur de Gilles Bélanger

Lors de l'assemblée générale du CCMM-CSN le 3 juin 2015, une présentation a été faite pour remercier Gilles Bélanger qui prendra sa retraite bientôt. Pour voir ou revoir la présentation, cliquez sur l'icône plus bas:

2 février : Journée nationale de l'entraide

Instaurée en 2010 par la CSN, à l’instigation des responsables régionaux du développement des réseaux d’entraide, la journée du 2 février est une occasion de souligner l’importance que prend le soutien social comme facteur de protection devant toutes les formes de détresse vécues par nos collègues.

Il ne faudrait certes pas passer sous silence que cette forme de solidarité humaine, volontaire et gratuite, est aussi reconnue comme une des voies d’innovation et de renouvellement de nos pratiques syndicales. Le conseil central vous invite donc à redoubler d’efforts pour implanter un réseau d’entraide dans votre syndicat et pour susciter l’intérêt à tenir une activité de sensibilisation lors de cette journée ou dans les journées qui l’entourent.

Journée des entraidantes et des entraidants

Le 11 décembre 2014, le Conseil central du Montréal métropolitainCSN a souligné le travail et la militance des entraidantes et des entraidants. Cette journée leur est réservée pour se rassembler et partager leur expérience et les défis rencontrés dans leurs différents milieux de travail. Cette journée a été mise sur pied afin de les remercier pour leur effort autour d'un même objectif, soit de développer des réseaux d'entraide dans les syndicats, afin de tendre la main et d'apporter de l'aide aux travailleuses et aux travailleurs qui pourraient vivre différentes problématiques. Ce défi est gigantesque et nos entraidantes et entraidants sont grandement dévoués à aider les autres pour améliorer la qualité de vie de toutes et tous. Nous vous levons notre chapeau pour tout ce que vous avez accompli et encore : merci!

Nous avons profité de cette occasion pour remercier et féliciter Gilles Bélanger, responsable du développement des réseaux d'entraide pour la région du Montréal métropolitain, pour sa grande contribution. En effet, il prendra sa retraite bientôt. Merci Gilles et bonne retraite!

La rentrée des réseaux d'entraide 2014-2015 :

Une année charnière

La CSN a choisi de mettre le thème de la santé psychologique au centre de la Semaine de la santé sécurité au travail. C'est donc là une opportunité unique de mettre en valeur l'importance des réseaux d'entraide, tant pour l'aide individuelle qu'ils peuvent apporter que pour la place qu'ils peuvent prendre dans les actions de sensibilisation et de prévention. 

Lettre de la rentrée 2014 des réseaux d'entraide : cliquez ici 

Le conseil central demande à tous ses syndicats, ayant ou non un réseau d'entraide, de remplir ce questionnaire :  

 
 

Responsable

Développement de l'entraide de Montréal et Laval

Danielle Bourgouin
514 598-2222, danielle.bourgouin@csn.qc.ca
Frédérick Bernier, conseiller syndical
514 598-2158, frederick.bernier@csn.qc.ca
Hélène Gauthier, collaboratrice

514 598-2086, helene.gauthier@csn.qc.ca

Un réseau d'entraide dans mon syndicat

L'histoire des réseaux d'entraide débute en 1980. Les syndicats décident à cette époque-là de s'impliquer pour venir en aide aux alcooliques et autres toxicomanes dans leur milieu de travail. Avec le temps, des réseaux sociaux d'entraide se créent. 

Ces militants ne sont pas des thérapeutes. Ils ne se substituent pas aux ressources existantes, ni à leur syndicat. Ce sont des personnes ayant reçu une formation pour être à l'écoute des autres et les aider à s'orienter vers les services existants. Elles peuvent ainsi participer à dénouer des situations délicates de santé mentale, d'alcoolisme et de toxicomanie dans leur milieu de travail. Il existe de plus un lien entre ces réseaux d'entraide et les avancées obtenues dans les conventions collectives pour la mise sur pied de programmes d'aide aux employés.